Titel

Vendredi 28 juin à 20h30, eglise de Pernant (02)
Samedi 29 juin à 20h30, eglise de Pernant (02)

concerts gratuits sans reservation
ouverts à tous !

Une rencontre internationale
de musiciens renommés et du jeune talent

G
Estelle Perrault (voix) TW/FR
Estelle Parrault
Estelle Perrault
© Jean-François Carreau

Estelle Perrault, chanteuse de jazz franco taïwanaise, incarne un parcours atypique marqué par la richesse de deux cultures et une passion profonde pour le jazz. Élevée entre Kaohsiung à Taïwan et Enghien-les-Bains, près de Paris, sa vie a été un voyage entre deux mondes. L’attrait d’Estelle pour la musique s’est éveillé dans son enfance, inspiré par les mélodies partagées avec les femmes de sa famille à Taïwan, et a pris une nouvelle dimension à l’adolescence grâce à son exposition à la musique afro-caribéenne en France. Sa découverte du jazz, étudiante en droit à l’université, à travers les albums d’Ella Fitzgerald, Joe Pass et Wes Montgomery, marque un tournant. Sa dualité culturelle offre une perspective enrichissante, lui permettant de mêler ses influences dans un style de jazz unique. Pour Estelle, le jazz devient une quête de liberté et d’expression personnelle, offrant un espace pour exister et exprimer son individualité, loin des normes culturelles taïwanaises et françaises. Depuis son premier album « Lots of Love » (2020), elle est l’une des chanteuses de jazz les plus prometteuses de France.

David Lukács (clarinette, saxophone) NL
David Lukács
David Lukács

S’inspirant de la collection de disques de son père, le jeune David tombe amoureux de la musique jazz. Après avoir étudié la clarinette au « Conservatoire Royal de La Haye », il a remporté le « Kobe Jazz Award » en 1998. Il a donné des concerts, des émissions de télévision et de radio dans toute l’Europe et en Asie, et a joué de la clarinette dans « A Tribute to Benny Goodman » à au célèbre Nord Sea Jazz Festival et au Concertgebouw d’Amsterdam. Il a joué avec de nombreux musiciens et fait a parti sur des albums – avec Caro Emerald et The Jimmy Lunceford Legacy Orchestra. Son jeu et son son rappellent les styles de légendes du jazz comme Lester Young, Stan Getz et Benny Goodman,… mais surtout, vous entendez David !

Alexander Brott (guitare) SE/CA
Alexander Brott
Alexander Brott

En tant que guitariste de jazz suédo-canadien, Alexander partage son temps entre l’Europe – La Haye où il vit – et New York – son Alexander Brott New York Quartet – où il joue avec certains des meilleurs musiciens de jazz du monde. Depuis qu’il a obtenu son diplôme du Royal College of Music de Stockholm en 2015, Alexander est rapidement devenu l’un des guitaristes les plus recherchés de Suède. Salué comme un virtuose du jazz américain des années 1920-1950 avec des modèles tels que Tadd Dameron, Duke Ellington, Bud Powell et Hank Jones, la musique de ce jeune guitariste a été qualifiée à la fois de « classique » et d’« intemporelle ». ainsi que « frais et innovant ».

Vincent Frade (batterie) FR
Vincent Frade
Vincent Frade

Né à Montreuil (93), à huit ans il étudie la percussion à l’école Nationale de Musique de Romainville, puis la batterie en autodidacte aux ateliers jazz du pianiste Julio Laks. En 1993, à l’âge de vingt ans, il participe aux ‘All Stars’ avec une formation qui aussi joue dans festivals et concerts en France et notamment au festival de Jazz de la Villette. Il fait partie du Trio Antoine Hervier et du Trio Rémi Toulon. Habitué des clubs parisiens et des festivals nationaux et internationaux, où il se produit régulièrement, il a joué notamment avec plusieurs grandes artistes. Pour une scène de Woody Allens « Midnight in Paris’ », il a joué le morceau ‘Recado’. Parallèlement et depuis quelques années il participe, avec trois collègues, à présenter l’histoire de la musique de jazz de ses origines à aujourd’hui, à des enfants de classes primaires dans des écoles de banlieues.

Jos Machtel (contrebasse) NL
Jos Machtel
Jos Machtel

À l’âge de dix ans, Jos Machtel commença à jouer de la trompette. Pour cet instrument, il s’est rendu au conservatoire de Hilversum. Deux ans plus tard il s’oriente ici vers la contrebasse, enseignée par le grand Victor Kaihatu : le début d’une carrière mondiale. Il a enseigné et joué quelques années en Espagne, aux Pays-Bas – avec Madeleine Peyroux, Benjamin Herman – resté à Kansas City (États-Unis) en 1999 il soit sollicité pour le Brussels Jazz Orchestra, jusqu’à 2018 il en est membre. En ce moment il vit toujours en Belgique, enseigne à le Luca School of Arts de Louvain et tourne avec des groupes illustres comme le Rebirth Collective, Andrea Pozza European Quintet, Dick de Graaf Kwartet, Paradox Jazzorchestra ou encore le Simon Rigter/Ruud Breuls Kwintet.

En première partie : des étudiants de l’Ecole de la Musique de Soissons, atelier de Loïc Rechard et Camille Jeoffroy

Jazz’N Ambleny 2023 : une impression

L’église de Pernant – village voisin d’Ambleny – a offert une atmosphère accueillante pour notre rencontre musicale. Les musiciens et le public ont été surpris par la bonne acoustique, l’accueil chaleureux et bien sûr le champagne.
Le festival a été recommandé par Radio France Musique, sur le site de l’ambassade Néerlandais à Paris et dans les médias des Hauts de France, de l’Aisne et de l’Oise. Merci aux municipalités d’Ambleny et de Pernant, au CC Retz-en-Valois, à tous les sponsors, aux assistants et aux bénévoles de cette année ! Mais surtout grâce à Agathe Iracema, Peter Beets, Suzan Veneman, Wouter Kühne et le bassiste Joachim Govin, remplaçant à la dernière minute. On se revoit en 2024 !